Mise au point

Morale sexiste

Vous avez été nombreux à réagir à mon dernier billet sur les chauffeurs de taxis. Certains avec plus de passion que d’autres. La grande majorité de vos messages étaient courtois et respectueux, mais beaucoup étaient également insultants. Je tiens à remettre les pendules à l’heure, les points sur les i et les barres sur les T. J’assume entièrement ce que j’écris sur ce blog. A aucun moment je ne prétends être un modèle à suivre. Je partage simplement, sans pudeur car de façon relativement anonyme, mes expériences actuelles ou passées et je n’attends en retour aucun jugement de valeur. La police des mœurs peut faire ses sacs, « prendre la première à gauche, deuxième à droite, puis encore à gauche et aller… ».

Pute

Reaction sexiste 1

C’est le mot qui revient le plus dans les messages que j’ai reçus, attardons-nous donc un moment là-dessus. Pour ces messieurs peu lettrés, sachez que pute est le synonyme de putain, un terme populaire pour définir une prostituée, qui pratique des relations tarifées donc. Premièrement je n’ai absolument rien contre ces dames, qui doivent être les seules à accepter de se mettre à genoux devant vous vu le niveau de frustration qui transpire de vos mails, et deuxièmement les bites dont je fais allusion sur ce blog, je les prends en bouche à titre gracieux, et avec un plaisir certain et non dissimulé. Je m’arrêterai là sur ce point (car on ne parle pas la bouche pleine…). Merci beaucoup au passage pour l’invitation à Maubeuge, mais je vais décliner.

Morale

Reaction sexiste 2

Beaucoup évoquent la « morale », cette notion fourre-tout et propre à chacun. Sachez les Moïse de comptoir que j’ai autre chose sur ma table de chevet que l’Exode. Ensuite, dois-je vous rappeler que pour arriver sur ce blog vous avez lu un message vous avertissant de son contenu érotique, entré votre date de naissance et enfin cliqué sur un billet qui s’intitule quand même de manière assez explicite il me semble « sucer des chauffeurs de taxis ». Si vous vous attendiez à trouver des conseils sur l’entretien et la récolte des potimarrons, je vous conseille de consulter rapidement.

Il est intéressant de constater que les messages moralisateurs commencent systématiquement par « je ne suis pas Père-la-pudeur mais.. », « je suis loin d’être coincé(e) mais… », « je suis ouvert(e) d’esprit, mais… ». Ou alors contiennent dans leur corps un élément de langage similaire. Il y a dans ce « mais » quelque chose qui éclate au visage et qui touche à l’essentiel. Sous couvert d’une prétendue ouverture d’esprit, on enchaîne sur une sorte de morale sexiste. Ca me fait penser à ces gens qui condamnent mais qui légitiment. « Nous sommes en France mais tout de même, elle est bien court-vêtue ». « C’est affreux de se faire insulter comme ça mais elle était quand même bien trop fardée ». « C’est terrible ce viol mais habillée comme ça, elle l’a quand même un peu cherché».

Ces gens trouveraient-ils aussi amoral le comportement d’un homme à femmes ? La réponse est non évidemment. Car être un homme et parler de nichon, c’est normal, mais être une femme et parler de bite, entre nous, c’est quand même légèrement inapproprié.

Fiancé

Reaction sexiste 3

Pour finir, certains d’entre vous ont été surpris par une anecdote que je raconte, à propos d’un taxi fiancé avec qui j’ai eu des relations sexuelles. Il ne vous aura pas échappé que je précise qu’un échange a eu lieu avant que je me retrouve avec son pénis à l’intérieur de mon vagin. Il y a des choses qui devraient vous mettre la puce à l’oreille quant à son comportement : d’une part le mec entretient une conversation érotique avec moi alors qu’il a une copine (et n’hésite pas à me préciser qu’il s’est fiancé ou qu’il allait le faire, sans pression), d’autre part je précise qu’il semblait bien connaître les endroits extérieurs où copuler, et enfin que savez-vous de leur couple ou de la manière dont ils envisagent leur sexualité ? Si sa copine observe effectivement le mariage comme un engagement de fidélité, ce dont nous n’avons aucune idée, j’espère qu’il aura fauté avec beaucoup d’autres filles et qu’elle a, au moins une fois, pu constater ses agissements avant de passer devant le Maire. Par ailleurs cette logique catho qui consiste à considérer que, dans un cadre consenti, avoir une forte envie de faire quelque chose sans toutefois céder à la tentation est moins condamnable que de laisser libre court à ses pulsions est quelque chose que j’ai du mal à avaler (et pourtant je suis assez habituée à l’exercice…). Enfin, il est bien naïf et intellectuellement hypocrite de penser que parmi les chauffeurs de taxis bien plus âgés dont je parle et avec qui j’ai eu des relations sexuelles celui-ci était le seul engagé. Mais cette pauvre fille, si elle est mariée aujourd’hui, vous remercie bien chaleureusement pour votre élan d’empathie.

Bien heureusement ces messages constituent une minorité de vos messages. Sachez que je lis absolument tous mes mails et que j’essaye de répondre à un maximum d’entre eux. J’apprécie toujours d’avoir des retours, qu’ils soient positifs ou non, à partir du moment où ils sont argumentés.

Bises,
Manon.

Sur le même thème :