La sodomie : mon expérience et mes conseils

La sodomie : mon expérience et mes conseils

L’été commence à pointer le bout de son nez, les gens se prélassent dans les parcs ou sur les terrasses de café, les bourgeoises se pressent de refaire leur brushing saisonnier, les familles préparent leurs vacances, les personnes âgées décèdent et les ventes de préservatif augmentent proportionnellement à la montée des températures. Et ça tombe bien, car en ce moment, j’ai chaud au cul. Le meilleur moyen de traverser une période difficile, c’est de s’envoyer en l’air. En tout cas, ça marche plutôt bien pour moi. Le problème, c’est que la libido n’est pas tellement au top lorsque ça va mal : il faut se forcer à se bouger les fesses et faire des rencontres, continuer d’avancer, voir ses proches, et se changer les idées. Et une fois que la machine est relancée, ça va tout de suite mieux. Les périodes difficiles sont aussi le meilleur moyen pour passer un cap, […]

Lire la suite

Suis-je nymphomane ?

Suis-je nymphomane ?

Parmi les messages que je reçois, beaucoup me demandent si je me considère comme une « nympho ». Il est vrai qu’un tel appétit pour le sexe n’est pas aussi répandu chez la gent féminine. Mais c’est quoi, être « nympho » au juste ? Une étymologie surprenante Ce n’est qu’en 1832 que ce mot fait son apparition dans le dictionnaire de l’Académie Française, même si on le retrouve dans le Robert Historique dès 1721. Selon les interprétations, il viendrait du grec numpholeptos (délirant, possédé par les nymphes) ou alors numphé (clitoris) ainsi que de manie (folie). Nymphe, c’est aussi le mot que l’on donne aux grandes lèvres du sexe féminin. On pourrait traduire, en langage plus urbain et un peu moins académique, que la nymphomanie se caractérise par le fait d’avoir la chatte en feu, n’ayons pas peur des mots (on me souffle que le cardinal de Richelieu vient de se retourner dans sa […]

Lire la suite

Plaisir vaginal, plaisir clitoridien, plaisir anal

Orgasme vaginal, anal ou clitoridien

Je n’ai encore jamais réellement apprécié une pénétration anale. Je suis peut-être trop étroite à ce niveau là. Ou peut-être trop inexpérimentée. Même si le sexe de mon partenaire n’est pas spécialement épais, c’est comme si mon anus faisait de la résistance et se contractait l’air de dire : « je ne suis pas d’accord Manon, retire-moi ça tout de suite ». Alors je sais bien qu’il faut y passer beaucoup de temps au début, lubrifier, jouer des doigts et des langues. Or jusque là rien n’y fait : c’est trop serré. L’année dernière, j’ai rencontré un garçon très porté sur la chose. Nous avons fait l’amour plusieurs fois et chaque rapport, il tentait de passer par la porte de derrière. Mais elle restait fermée à double tour. Un soir, j’ai décidé de la laisser entrouverte. Et là, ce fut le drame. Pas qu’il s’y soit mal pris. En fait, il fut même extrêmement […]

Lire la suite