La sodomie : mon expérience et mes conseils

La sodomie : mon expérience et mes conseils

L’été commence à pointer le bout de son nez, les gens se prélassent dans les parcs ou sur les terrasses de café, les bourgeoises se pressent de refaire leur brushing saisonnier, les familles préparent leurs vacances, les personnes âgées décèdent et les ventes de préservatif augmentent proportionnellement à la montée des températures. Et ça tombe bien, car en ce moment, j’ai chaud au cul. Le meilleur moyen de traverser une période difficile, c’est de s’envoyer en l’air. En tout cas, ça marche plutôt bien pour moi. Le problème, c’est que la libido n’est pas tellement au top lorsque ça va mal : il faut se forcer à se bouger les fesses et faire des rencontres, continuer d’avancer, voir ses proches, et se changer les idées. Et une fois que la machine est relancée, ça va tout de suite mieux. Les périodes difficiles sont aussi le meilleur moyen pour passer un cap, […]

Lire la suite

Les aléas de la vie…

J’ai traversé une période qui laissait peu de place à la légèreté, d’où mon absence ces deux derniers mois. Je serai de retour très vite. Merci pour vos messages. Bises, Manon

Lire la suite

Courrier des coquins #1

Courrier des coquins #1

Vous êtes de plus en plus nombreux à m’écrire, et cela me fait très plaisir. Je culpabilise de ne pas pouvoir répondre à chacun d’entre vous. Pour me faire pardonner, je sélectionnerai chaque quinzaine certains de vos messages et y répondrai publiquement. J’inaugure donc le premier « courrier des coquins ». Bonjour Sven et merci pour cette charmante proposition. Effectivement tu ne tournes pas autour du pot. On peut même dire que t’y vas plutôt franco ! Et puis j’aime ta formule club-med qui promet un « cadre agréable dans lequel expérimenter du sexe avec des gens sympas ». On croirait presque que tu m’invites à un week-end d’initiation au cueillage de mûres en Poitou-Charentes (en « Nouvelle-Aquitaine », pardon). Le sexe en groupe, c’est pas trop mon truc, donc je vais devoir décliner. Sans rancune ! Bonjour Michael ! Merci pour ton gentil message. Ecrire est un bon exutoire, je t’encourage à te lancer. Moi Présidente, j’organiserai de […]

Lire la suite

Présidentielles 2017 : quel candidat(e) m’excite le plus ?

Présidentielles 2017 : quel candidat(e) m’excite le plus ?

Le 23 avril prochain, nous choisirons notre prochain(e) Président(e) de la République. Les propositions des candidats sont passées au crible quotidiennement, les débats s’enchainent et les polémiques se multiplient. Mais s’ils rêvent tous de redresser la France, devant lesquels a-t-on envie de s’abaisser ? Benoit Hamon Il a une belle gueule Benoît ! Et un truc dans la voix. Cette voix rauque et suave qu’ont les hommes le matin lorsqu’ils se réveillent, et qui disparaît progressivement alors que les cordes vocales se tendent. Si Benoît croise mon chemin, je ne ferai qu’une bouchée de son fruit interdit. OUI, JE SAIS QU’IL EST EN COUPLE. Ca y’est, je vais encore recevoir des dizaines de messages déchainés de l’amicale des couples fidèles pour avoir osé fantasmer sur un mec marié. Son épouse est d’ailleurs très belle et très élégante. J’aime bien les hommes petits. Disons que si je devais choisir entre un homme […]

Lire la suite

Suis-je nymphomane ?

Suis-je nymphomane ?

Parmi les messages que je reçois, beaucoup me demandent si je me considère comme une « nympho ». Il est vrai qu’un tel appétit pour le sexe n’est pas aussi répandu chez la gent féminine. Mais c’est quoi, être « nympho » au juste ? Une étymologie surprenante Ce n’est qu’en 1832 que ce mot fait son apparition dans le dictionnaire de l’Académie Française, même si on le retrouve dans le Robert Historique dès 1721. Selon les interprétations, il viendrait du grec numpholeptos (délirant, possédé par les nymphes) ou alors numphé (clitoris) ainsi que de manie (folie). Nymphe, c’est aussi le mot que l’on donne aux grandes lèvres du sexe féminin. On pourrait traduire, en langage plus urbain et un peu moins académique, que la nymphomanie se caractérise par le fait d’avoir la chatte en feu, n’ayons pas peur des mots (on me souffle que le cardinal de Richelieu vient de se retourner dans sa […]

Lire la suite

Ma première pipe de 2017

Ma première pipe de 2017

Il est des fellations plus marquantes que d’autres. Et en l’occurrence, je me souviendrai sans doute de ma toute première pipe de 2017. Quoi de mieux en effet pour commencer l’année que d’avoir la bouche pleine (je n’arrive pas à croire que je viens d’écrire ça). Une abstinence prolongée Le mois de décembre a été particulièrement chargé. Entre le boulot et les fêtes, j’ai été très occupée et beaucoup trop sage. D’ailleurs, si je n’ai rien écrit sur mon blog pendant plusieurs semaines, c’est tout simplement que je n’avais rien à raconter ! Après Noël, j’étais dans un état d’excitation permanent tel que j’aurais clairement pu me taper n’importe qui pourvu qu’il ait une… Et ce désert sexuel a duré jusqu’au 31 ! J’étais enfin débarrassée de mes obligations familiales et professionnelles (c’est incroyable le nombre de collègues qui se mettent en arrêt à cette période, vous avez remarqué ?), […]

Lire la suite

Mes résolutions coquines pour la nouvelle année

Mes résolutions coquines pour la nouvelle année

Tout d’abord : bonne année ! Que 2017 vous gâte à tous les niveaux. J’ai été très silencieuse ces dernières semaines car j’étais en famille. Rassurez-vous, si j’avais la nénette en jachère pendant les fêtes, je me suis bien rattrapée depuis. Le sexe est à mon avis l’activité idéale pour évacuer les frustrations accumulées pendant les repas de fin d’année. Mais tout ça, je vous le raconterai dans un autre billet (pas dans quatre semaines, promis !). Aujourd’hui donc, place à mes résolutions. Cette année, j’aimerais : Explorer davantage les pratiques anales Eh oui, vous le savez si vous me suivez : je suis plutôt étroite à ce niveau-là. Et ce n’est pourtant pas faute d’avoir mis du c..œur à l’ouvrage. J’ai d’ailleurs fait un nouvel essai ce mois-ci, plutôt prometteur. Je vous en dirai plus dans la semaine. Rencontrer un garçon qui me correspond A savoir un garçon qui aime le sexe (jusque-là je […]

Lire la suite

Plaisir vaginal, plaisir clitoridien, plaisir anal

Orgasme vaginal, anal ou clitoridien

Je n’ai encore jamais réellement apprécié une pénétration anale. Je suis peut-être trop étroite à ce niveau là. Ou peut-être trop inexpérimentée. Même si le sexe de mon partenaire n’est pas spécialement épais, c’est comme si mon anus faisait de la résistance et se contractait l’air de dire : « je ne suis pas d’accord Manon, retire-moi ça tout de suite ». Alors je sais bien qu’il faut y passer beaucoup de temps au début, lubrifier, jouer des doigts et des langues. Or jusque là rien n’y fait : c’est trop serré. L’année dernière, j’ai rencontré un garçon très porté sur la chose. Nous avons fait l’amour plusieurs fois et chaque rapport, il tentait de passer par la porte de derrière. Mais elle restait fermée à double tour. Un soir, j’ai décidé de la laisser entrouverte. Et là, ce fut le drame. Pas qu’il s’y soit mal pris. En fait, il fut même extrêmement […]

Lire la suite

Mise au point

Morale sexiste

Vous avez été nombreux à réagir à mon dernier billet sur les chauffeurs de taxis. Certains avec plus de passion que d’autres. La grande majorité de vos messages étaient courtois et respectueux, mais beaucoup étaient également insultants. Je tiens à remettre les pendules à l’heure, les points sur les i et les barres sur les T. J’assume entièrement ce que j’écris sur ce blog. A aucun moment je ne prétends être un modèle à suivre. Je partage simplement, sans pudeur car de façon relativement anonyme, mes expériences actuelles ou passées et je n’attends en retour aucun jugement de valeur. La police des mœurs peut faire ses sacs, « prendre la première à gauche, deuxième à droite, puis encore à gauche et aller… ». Pute C’est le mot qui revient le plus dans les messages que j’ai reçus, attardons-nous donc un moment là-dessus. Pour ces messieurs peu lettrés, sachez que pute est le […]

Lire la suite

Sucer des chauffeurs de taxis

Sucer des taxis

Sur un réseau social où les sujets de conversation sont principalement centrés sur la sexualité (Voissa pour ne pas le citer), j’ai partagé hier le fait d’avoir eu beaucoup de relations sexuelles avec des chauffeurs de taxis. Cela a surpris et on m’a demandé si c’était simplement pour donner un pourboire au taxi ou alors pour me faire offrir la course. Ni l’un ni l’autre ! Il faut remonter à quelques années pour comprendre mon attirance pour les chauffeurs de taxi (qui est davantage une attirance physique, au sens sexuel du terme). Lorsque j’étais plus jeune, disons vers 18-19 ans, et que je passais le plus clair de mes nuits à sortir très court vêtue pour aller danser jusqu’au petit matin avec des copines, nous prenions toutes des taxis. Eh oui, même s’il n’y a pas de « no go zones » à Paris, on apprend vite à se protéger des hommes peu […]

Lire la suite